Ici je raconte ma vie #1 Le moment où je parle un peu de moi.

Hello les filles,

Lors d’un précédent article je vous parlais de mon changement de vie et des changements qui ont opérés sur moi et en moi depuis quelques mois. Il est temps de développer non? J’ai perdu 15 kg à ce jour, soit 60 plaquettes de beurres (C’est comme ça que je visualise chaque kilos perdu), des heures et des heures de sports, des débats animés entre « Madame volonté » et « Madame plaisir » dans ma tête, et surtout des encouragements sans faille de mon entourage (Merci ♥)


Qu’on soit clair, je l’ai fait pour moi et rien que pour moi, je n’ai que très rarement eu droit à des remarques bien dégueulasses du genre « t’es jolie mais trop grosse », « Et toi, t’es enceinte non?! », ou encore « Ah ba pas le même gabari que ta soeur hein?! » (Petite précision, ma jolie soeur d’amour fait un petit 36) mais parfois les regards suffisent. Ces regards j’ai appris avec le temps à vivre avec, à les éviter, à passer au dessus. Je trouve tellement triste qu’on puisse juger une personne par rapport à sa morphologie…Si les gens cherchaient un peu à comprendre ce qui se cache derrière au lieu de juger, le monde se porterait bien mieux. Bref je ne vais pas changer la connerie humaine aujourd’hui !

Mais pour en revenir à ma petite histoire, c’est lors d’un passage sur la balance chez mon médecin que j’ai pris conscience qu’il fallait que je fasse quelque chose : 100kg !! La grande claque dans ma gueule. Pour le coup elle m’a vite réveillé celle-ci. Ce n’est pas tant les kilos qui m’ont fait peur, après tout beaucoup de femmes rondes sont pour moi magnifiques et le portent divinement bien. C’est plutôt le fait de m’être totalement laissé aller, de ne plus avoir écouté mon corps, mon coeur qui s’essouflait comme un petit boeuf au moindre effort. J’ai la grande chance d’avoir Issa dans ma vie, une amie, diéteticienne de formation, qui m’a ré-expliqué la bonne façon de m’alimenter, sans grande privation, et avec finalement, plus de facilité que je ne pensais, j’ai commencé à perdre mes premiers kilos. Moi qui ne me pesais jamais, ne faisais absolument pas de sport, j’ai pris plaisir à jouer le jeu. Et quel jeu !!

Aujourd’hui, je peux dire que je me sens bien dans ma peau, pas parce-que le regard des autres change, mais parce-que mon regard sur moi-même a changé. Je sais maintenant que je peux avoir une volonté de fer et rien que pour ça je suis fière de moi. Bien sûre il y a encore du travail, je sais que je ne serais jamais mince et que mes rondeurs seront toujours présentes, et vous savez quoi, ça me va parfaitement! Bien dans sa tête, bien dans son corps, y’a pas de remède miracle, juste ne pas s’endormir sur ces petits lauriers et se battre pour être ce qu’on veut vraiment, le reste viendra STEP by STEP.

Voilà, après ce récit palpitant sur ma vie (ou pas) je vous souhaite de passer un joli lundi (malgrè le fait que ce soit un lundi). On se retrouve très vite.

http___signatures.mylivesignature.com_54493_287_EC9169E64A7DBA5BCE58648702856598

8 réflexions sur “Ici je raconte ma vie #1 Le moment où je parle un peu de moi.

  1. Super article… toute façon t’étais au top avant et encore plus maintenant parce que avec tous sa j’ai appris à connaître une super personne qui est devenu importante dans nos vies. Alors merci à nos kilos mais maintenant au revoir les kilos en trop.

    J'aime

  2. Moi je te dis un grand bravo ! C’est génial. Et se battre avec Madame volonté et Madame plaisir c’est hyper dur ! Je suis en plein dedans et c’est une grande bataille

    En tt cas tu es magnifique

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s